وَمَن يُهَاجِرْ فِي سَبِيلِ اللّهِ يَجِدْ فِي الأَرْضِ مُرَاغَمًا كَثِيراً وَسَعَةً
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fatawas contemporaines..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
abou_Faryss
Admin
Admin
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Fatawas contemporaines..   Sam 16 Avr - 18:41

Les critères de choix du pays d’immigration

Question : Quels sont les conditions qu’un pays doit réunir pour ne plus être considéré comme un territoire de guerre ou de mécréance pour les musulmans?

Réponse:

Louange à Allah

Tout pays ou territoire dont les autorités appliquent les lois d’ALLAH tabaraka wa ta'ala et gouvernent les habitants selon les dispositions de la Charia et où les justiciables ont la possibilité de remplir les obligations que la Charia leur a prescrites, constituent un territoire de l’Islam.
Les habitants musulmans doivent alors loyauté à leurs gouvernants dans la mesure où leur action est conforme aux normes islamiques. En plus, ils doivent prodiguer de bons conseils à leurs chefs et les aider à bien gérer les affaires de l’État et à mettre à leur disposition leur énergie physique et intellectuelle et à y vivre et à ne pas le quitter pour s’installer dans une autre contrée musulmane, dans l’espoir d’y trouver de meilleures conditions de vie.

La ville de Médine, par exemple, est devenue un territoire islamique après l’immigration du Prophète ('alayhi salat wa sallam) vers elle et l’installation en son sein du siège de l’État islamique. C’est également le cas de La Mecque dont la conquête permit de l’intégrer dans le territoire de l’Islam, alors qu’auparavant elle était un territoire de guerre que les musulmans capables avaient l’obligation de quitter.

De même est considéré comme un territoire de guerre tout pays ou contrée dont les gouvernants n’appliquent pas les lois et ne gèrent pas les affaires des justiciables selon les dispositions de l’Islam et où le musulman n’a pas la possibilité de s’acquitter des obligations cultuelles de sa religion.

C’était, par exemple, le cas de La Mecque avant la conquête. C’est également le cas des pays dont les habitants se réclament de l’Islam, mais dont les gouvernants appliquent des lois autres que celles révélées par Allah et où les musulmans ne peuvent pas célébrer les rites de leur religion.

Pour sauver leur foi, les musulmans doivent dans ce cas quitter ce territoire pour aller s’installer ailleurs où l’on gouverne selon l’Islam et où ils peuvent acquitter leurs obligations religieuses.
Ceux parmi les hommes, les femmes et les enfants qui ne peuvent pas se déplacer sont excusables. Les musulmans des autres territoires doivent œuvrer pour faciliter l’évacuation de ces empêchés vers le territoire de l’Islam.

ALLAH 'aza wa jal dit: " Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant: "Où en étiez- vous?" (à propos de votre religion) - "Nous étions impuissants sur terre", dirent- ils. Alors les Anges diront: "La terre d'Allah n'était- elle pas assez vaste pour vous permettre d'émigrer?" Voilà bien ceux dont le refuge est l' Enfer. Et quelle mauvaise destination! à l' exception des impuissants: hommes, femmes et enfants, incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie: à ceux-là, il se peut qu' Allah donne le pardon. Allah est Clément et Pardonneur.. " (Coran,4: 97-99)

et a dit: " Et qu' avez- vous à ne pas combattre dans le sentier d'Allah, et pour la cause des faibles: hommes, femmes et enfants qui disent: "Seigneur! Fais- nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta part un allié, et assigne- nous de Ta part un secoureur". " (Coran,4:75).

Quant aux habitants musulmans capables d’observer les rites de leur religion ,de convaincre leur gouvernants, de contribuer à l’amélioration de leur conduite, ils ont l’obligation de rester sur place, dans l’espoir que leur présence favorise la diffusion de la religion et la réforme dans une atmosphère de paix.


Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
pour le site Islam q a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pole-hijra.com
abou_Faryss
Admin
Admin
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Doit-on émigrer sans le consentement des parents?   Sam 16 Avr - 18:55


Sur la question de l'émigration malgres le non consentement des parents:

Au nom d'ALLAH, la louange est ALLAH ta'ala et les prieres et benedictions sur son messager Mouhammad ibn 'abdiLLAH,



"Il est une obligation pour le musulman de prendre garde au fait de vivre dans un pays qui appel à ce qu' Allah à déclaré illicite:

Tel que le delaissement de la prière, le rasage de la barbe, l'accomplissement d'actes honteux comme la fornication ainsi que la consommation d'alcool.

Il lui est obligatoire d'abandonner ce pays et de le quitter, car il s'agit d'un pays mauvais, dans lequel il lui est interdit d'y resider à tout jamais.

Il lui est obligatoire de quitter ce pays même s'il doit pour cela désobeir à ses parents, l'obeissance à Allah passe en premier,

Et l'obéissance aux parents n'a lieu que dans le bien, conformément à la parole du prophète :

" Quant à l'obeissance elle n'a lieu que dans le bien "

Et sa parole :

" Nul obeissance à une créature dans la désobeissance au créateur "

Il est obligatoire de quitter tout pays dans lequel on ne peut pratiquer sa religion ou bien dans lequel on oblige la désobeissance."



Majmou' Fatawa Cheikh Ibn Baz p 278 vol 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pole-hijra.com
abou_Faryss
Admin
Admin
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Est-t-il possible d'émigrer sans "mahram" (accompagnateur légal)?   Sam 16 Avr - 19:12


Question :

Une femme résidant en europe demande s’il lui est permis de quitter le pays mécreant (daroul Harb) dans lequel elle vit pour se rendre dans un des pays musulmans et ceci sans Mahram (accompagnateur légal) ?


Réponse de cheikh fawzan :

Oui (cela lui est permis) et ceci est une exception, il n’est pas une condition pour la femme qui voyage dans le but d’accomplir la hijra qu’elle ait un Mahram car il s’agit manifestement d’une Daroura (nécessité) au sujet de laquelle il y a une preuve qui est que certaines femmes à l’époque du prophète avaient quitté la Mecque dans le but d’accomplir la Hijra sans Mahram avec elle. Par contre pour tout autre type de voyage, il faut qu’elle ait obligatoirement un Mahram avec elle (que ce soit pour le hajj ou autre)

source: site de fawzan.

ALLAH tabaraka wa ta'ala dit:

" يا أيها الذين آمنوا إذا جاءكم المؤمنات مهاجرات فامتحنوهن الله أعلم بإيمانهن فإن علمتموهن مؤمنات فلا ترجعوهن إلى الكفار لا هن حل لهم ولا هم يحلون لهن "

" Ô vous qui avez cru ! Quand les croyantes viennent à vous en émigrées, éprouvez-les. Allah connait mieux leur foi. Si vous constatez qu’elles sont croyantes, ne les renvoyez pas aux mécréants. Elles ne sont pas licites (en tant qu’épouses) pour eux "
S60 V10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pole-hijra.com
nusseyba



Messages : 33
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: hijra devient obligatoire   Ven 22 Avr - 23:35


L’émigration est une chose qui perdurera. Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « L’émigration ne cessera que quand cessera le repentir, et le repentir ne cessera que quand se lèvera le soleil du côté de son couchant. » [1] L’émigration ainsi perdurera.


Lorsqu’une personne ne peut pratiquer sa religion dans un endroit, elle se doit de partir dans un endroit autre qui lui permette de pratiquer sa religion avec les musulmans. Et lorsqu’elle n’a pas la capacité d’aller dans un pays musulman, qu’elle se rende dans un pays où elle pourra pratiquer sa religion, même si cela se fait dans un pays non musulman. Car certains endroits sont moins mauvais que d’autres. Les compagnons ont émigré chez le Négus et son peuple, alors qu’ils étaient Chrétiens. Ils ont pu pratiquer ainsi près d’eux leur religion, et cessé le mal que leur causaient les polythéistes. Allâh – Djalla wa ‘Ala – dit :
« Craignez Allâh, donc autant que vous le pouvez »

[2]

Lorsque l’Islâm est minoritaire et que les musulmans sont nombreux en un endroit, la personne doit se rendre et s’installer là où elle pourra pratiquer avec eux, quand même cela est dans un pays non musulman. Lorsqu’elle n’a pas la capacité d’appliquer cela dans un pays musulman, elle diminuera le mal dans la mesure de ses capacités (en se rendant ailleurs). [3]
____________
Notes

[1] Rapporté par Ahmad

[2] Coran, 64/16

[3] Kitâb « Silsilatou Charh ir-Rassâ-îl » du SHeikh Sâlih al-Fawzân

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nusseyba



Messages : 33
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Quand la hijra devient-elle obligatoire?   Ven 22 Avr - 23:48

Quand la hijra devient-elle obligatoire?
par Coran et Sounnah Authentique, jeudi 10 mars 2011, 07:42

On a poser la question au comité permanent de Fatwa de l’Arabie Saoudite présidé

par le Sheikh ‘Abdul-‘Aziz Ibn Baaz au sujet de la Hijrah (Fatwa # 9501) : (Question :

Comment se fait la Hijrah dans le chemin d’Allah à l’époque actuelle? Réponse : La Hijrah

dans le chemin d’Allah, c’est de quitter le pays de Shirk vers le pays de l’Islam. Comme les

musulmans ont quitté Makkah avant que ses habitants ne deviennent musulmans, vers Al-

Madinah. Car lorsque les habitants de Al-Madinah ont donné la Bay’ah au prophète , c’est

devenu un pays musulman et le prophète leur a demandé de faire la Hijrah vers cette ville.

La Hijrah peut également être d’un pays de Shirk vers un autre pays de Shirk où il y a moins

de mal et moins de danger pour un musulman. Comme le prophète avait ordonné à

certains musulmans de faire la Hijrah vers l’Éthiopie.)

Une autre question a été posé au comité permanent de Fatwa de l’Arabie Saoudite

présidé par le Sheikh ‘Abdul-‘Aziz Ibn Baaz au sujet de la Hijrah (Fatwa # 2922) :



(Question : Il n’est pas permis en Angleterre de faire le Adhaan à l’extérieur des mosquées.

On peut uniquement le faire à l’intérieur de la mosquée. Est-ce que les musulmans sont dans

le péché en suivant la loi anglaise? Réponse : Il n’est pas permis de rester dans un pays dans

lequel le musulman est empêché d’exprimer ouvertement sa pratique de l’Islam et de les

annoncés publiquement. Il est donc obligatoire pour celui qui en est capable, de faire la

Hijrah vers un pays où ils pourra établire les principes de la religion de l’Islam et de les

montrer et où il pourra coopérer avec les musulmans dans le bien et dans la piété et où il

pourra augmenter le nombre des musulmans. Et il ne manquera pas de subsistance, car Allah

dit : (Et quiconque craint Allah, il lui donnera une issue favorable, et lui accordera

Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas.) Talaq : 2-3. Et ceux qui

demeurent dans ces pays ou dans des pays semblables, où il y a des interdictions pour les

musulmans dans la pratique de leur religion, alors qu’ils ont la capacité de faire la Hijrah,

alors ils sont dans le péché...) Fin de citation. On voit comment les savants considèrent que

de ne pas pouvoir faire le Adhaan est une chose qui rend la Hijrah obligatoire pour celui qui

est capable. Alors que dire des pays où on interdit plus que le Adhaan!

L’Imam Ibnou Qoudaamah Al-Maqdisi explique dans son livre Al-Moughni :

(Les gens sont de trois catégories en ce qui concerne la Hijrah :

1-Celui pour qui la Hijrah est obligatoire. Et c’est celui qui est capable de la faire et qui

ne peut pas montrer ouvertement sa religion ou qui ne peut pas accomplir ses obligations

religieuses en restant parmi les Kouffars. Il lui est obligatoire de faire la Hijrah à cause du

verset : (Ceux dont les Anges enlèveront leurs âmes alors qu’ils se font du tort à euxmêmes.

Il leur sera dit : ‹Pourquoi êtes-vous rester là?› - ‹Nous étions incapable de

voyager sur terre›, dirent-ils. Alors les Anges diront: ‹La terre d'Allah n'était-elle pas

assez vaste pour vous permettre de faire la Hijrah?› Voilà bien ceux dont le refuge est

l'Enfer.) An-Nisaa : 97.

C’est une menace qui indique l’obligation. Car d’appliquer sa religion est obligatoire

pour celui qui est capable de le faire. Et la religion est la plus grande des nécessitées. Et

quand une chose est nécessaire pour accomplir quelque chose d’obligatoire, alors elle devient

elle-même obligatoire.

2-Celui qui n’a pas à faire la Hijrah. C’est celui qui est incapable de la faire, soit à

cause d’une maladie ou parce qu’on le contraint à rester ou à cause de la faiblesse ou des

femmes et des enfants etc. Il n’a pas à faire la Hijrah, parce qu’Allah dit : (A l'exception des

impuissants : hommes, femmes et enfants, incapables de se débrouiller, et qui ne

trouvent aucune voie : A ceux-là, il se peut qu'Allah donne le pardon. Allah est

Clément et Pardonneur.) An-Nisa : 97-99. On ne dit pas qu’elle est recommandée à son

sujet parce qu’il est incapable de la faire.

3-Celui pour qui la Hijrah est recommandé et non obligatoire. C’est celui qui

est capable de la faire, mais qui est capable de montrer ouvertement sa religion et de l’établir

librement dans Dar Al-Koufr. Alors il est recommandé pour lui de faire la Hijrah pour qu’il

puisse lutter contre les Kouffars et pour qu’il augmente le nombre des musulmans et qu’il les

aide. Et pour qu’il cesse d’augmenter le nombre des Kouffars et qu’il cesse de les fréquentés



et de voir les choses mauvaises qui se font parmi eux. Mais la Hijrah n’est pas obligatoire

pour lui étant donné qu’il est capable d’établir librement sa religion sans faire la Hijrah.) Fin

de la citation

Réponse à une Shoubhah : Certains musulmans lorsqu’on leur fait part de

l’obligation de faire la Hijrah, ils s’objectent en disant que les musulmans sont nombreux à

présent et qu’il est impensable que tous ces gens laissent les pays de Koufr vers les pays

musulmans! La réponse à cette objection est très simple, car les musulmans qui sont partis

vivre chez les Kouffars ne sont pas tous partis en même temps et de manière organisé.

Surtout que plusieurs d’entre eux ignoraient l’interdiction à ce sujet. Mais lorsqu’ils

comprendront qu’ils font quelque chose de Haram, ils chercheront à quitter chacun selon sa

foi, sa situation, sa capacité, comme ils sont venus In Sha Allah. Si les gens de Bid’ah cessent

de mentir et de cacher la vérité sur l’obligation de la Hijrah, il est certain que cela aiderait.



Commentaires:Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frerefillah
Admin
Admin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 34
Localisation : Peshawar

MessageSujet: Re: Fatawas contemporaines..   Lun 9 Mai - 10:36

qqq

Barak ALLAH ou fikom pour la richesse de vos partages, jazakom ALLAH khayran

_________________
"Celui qui te concurrence dans la religion concurrence-le, et celui qui te concurrence dans les biens de la vie terrestre, jette-les-lui au cou! "
Hassan Al Basri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fatawas contemporaines..   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fatawas contemporaines..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PÔLE HIJRA :: LA HIJRA :: LES FATAWAS SUR LA HIJRA-
Sauter vers: