وَمَن يُهَاجِرْ فِي سَبِيلِ اللّهِ يَجِدْ فِي الأَرْضِ مُرَاغَمًا كَثِيراً وَسَعَةً
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Témoignage d'une soeur qui a émigré en EGYPTE ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
oumawlaadi

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 09/04/2011

MessageSujet: Témoignage d'une soeur qui a émigré en EGYPTE ...   Sam 7 Mai - 0:51

assalam alaykoum wa rahmlatou LLAH wa barakatouh


Voici un autre témoignage celui d'une soeur qui a émigré en famille en Egypte ... je reconnais plein de choses dans son témoignage lol...masha'a LLAH


Citation :

Plus accessible que le Moyen-orient ou le Yémen, L’Egypte a vu son nombre de français croitre avec les années. Beaucoup de musulmans français la choisissent comme destination pour y faire hijra ou pour y étudier. Notre sœur Elodie, nous a fait la gentillesse de répondre à nos questions afin de partager son quotidien au Caire en Egypte.

Sabrina: Qui es-tu? Où habitiez vous en France et résidez-vous aujourd’hui? Dans quel contexte êtes-vous partis?

Elodie: Je m’apelle Elodie, reconvertie, 31 ans et 4 enfants machaAllah alhamdoulillah. Je viens de Goussainville dans le 95 mais je vis désormais en Egypte où nous avons aterri sans « trop le vouloir » alhamdoulillah.
Une succession de réponses à salat istikhara (la priere de consultation) concernant un projet d’école à la maison dans un premier temps et de vacances en egypte par la suite, et quelques rencontres pleines de baraqa machaAllah (Comme Allah veut). On prend le tout, on secoue quelques semaines, et, mélange improbable, en sort un aller sans retour (inchAllah!). Allah ouakbar (Dieu est grand).

Sabrina: Depuis combien de temps habitez-vous dans ce pays ? Pour combien de temps ? Est-ce la première fois que vous vivez à l’étranger et pour quelles raisons (hijra, expatriation professionnelle)?

Elodie: Début juin, monsieur part en repérage, début septembre nous sommes dans l’avion. C’était, concernant la décision de partir il y a 4ans alhamdoulillah. Pas de date de retour prévu, qu’Allah azawajel nous en préserve, et si départ il y a de l’Egypte qu’IL ta’ala fasse que se soit pour un autre pays muslim. Amine!!!

Sabrina: Le déménagement et l’installation ont-ils été faciles? Quelles difficultés avez vous rencontré?

3 mois ont été « nécessaires » entre la décision de partir et le départ, pour des raisons principalement administratives. Pour le coté pratique, peace and love que nous étions, tout c’est plus ou moins fait dans les derniers temps : vendre une partie de nos affaires, en donner une 2ème, en stocker une 3ème, en emporter une dernière…Les choix les plus judicieux n’ont pas été forcément faits car à l’époque il y avait encore peu de contacts sur place pour nous conseiller au mieux sur le nécessaire à avoir, et surtout pas de forum sur le sujet nous permettant de nous informer de façon réactive.
Par ailleurs, sheytan (satan) nous weswes (mauvaises pensées) pas mal, et notre nefs (égo) nous taquine aussi concernant les choses à emporter avec nous. Mais kheyr inchAllah.
L’avantage, c’est que dans son voyage de repérage en solo zawji (mari) a fait la connaissance de plusieurs frères dont un qui quittait son logement meublé dans le centre un peu avant notre arrivée et avait donc fait le necéssaire pour que nous ayons la clef, et un autre est venu nous accueillir à notre arrivée en Egypte alhamdoulillah. Allah nous a facilité.
Nous sommes restés 10 jours dans le logement en question, et avons par la suite cherché dans le nouveau Caire, une partie de la ville excentrée et donc moins peuplée et moins polluée. Plus agréable à vivre lorsque l’on a des enfants. Ici les logements se trouvent dans la journée et tout le soucis administratif de la France est inexistant (fiches de paye, garants, 3 mois d’attentes… n’existent pas).

Sabrina: Qu’est-ce que vous trouvez ici que vous ne trouviez pas en France ?

Quand bien même les conditions de vie ne sont pas rêvées, c’est sans commune mesure avec la France.
On sent la ni3ma (bénédiction) dans chaque chose même si parfois starfoullah on l’oublie, et l’homme est ingrat…Allah mousta’ane. L’islam est omniprésent, dans la rue, de part les tenues vestimentaires, quand bien même certaines sont parfois olé olé.
De part l’adhan et le coran dans tous les commerces quand bien même on y trouve aussi parfois de la musique.
De part l’instruction que l’on a la possiblité de donner à nos enfants, instruits par des personnes soucieuses des règles de bonne conduite islamiques, vêtues correctement d’un point de vu religieux, rappelant sans cesse Allah dans ce qu’elles leur inculquent.
Et bien sûr de part l’apprentissage du Coran et des hadiths et l’amour du Coran qui leur est transmis.
Toutes ces choses qu’ils n’auraient sans doute pas réussi à avoir en france. Wa Allah ouahlem (Dieu seul sait).
Nous concernant également la possibilité de prendre des cours d’arabe et de Coran, le fait de cotoyer des personnes ayant (dans l’absolu) les memes valeurs religieuses que nous et la meme perception de la vie d’ici bas.
Et l’éloignement de tout ces interdits (nudité, musique, comportements…) quand bien même il est présent à certains endroits. Allah mousta’ane.
Pays musulman ne veut bien sure pas dire pays islamique à 100%.
Ahhh!! J’allais oublier la possibilité de manger dehors sans se soucier du contenu de nos assiettes, que se soit les petits restos de quartier ou les enseignes internationalement renommées (KF…, Mac…) tout est hallal. ))

Sabrina: Qu’est-ce qui vous énerve le plus dans les mentalités, les habitudes du pays ?

Rien en particulier ne m’énerve dans ce pays. Enfin, en fait si !
- Les égyptiens crient beaucoup ! Ils ne parlent, pas ils crient.
- Les chauffeurs ne sont pas des chauffeurs, se sont des chauffards.
Ils conduisent comme des fous furieux. Il n’y a pas de code de la route, et le permis est donné après trois manoeuvres dans un parking, ce qui explique beaucoup de choses! En gros c’est bruyant, pollué et dangereux pour les piétons.
Mais, alhamdoulillah, si on habite pas le centre ville, on est mieux lotis. C’est notre cas alhamdoulillah.

Sinon il y a certaines choses que l’on peut noter qui sont parmis les points négatifs du pays.
- Par exemple que les femmes égyptiennes ne sont pas très ouvertes dans l’ensemble mais alhamdoulillah certaines sortent du lot, et quand c’est le cas, Allahi berek elles sont exceptionelles.
- Les hommes eux sont au contraire très ouverts et chaleureux, parfois trop.
- Le manque de civisme souvent. Le fait que l’on passe devant vous en caisse est pour ainsi dire normal, enfin ce genre de choses.
- Il y a aussi le fait que l’on ne se sente jamais vraiment chez soit. Sauf exception on reste des étrangers. Mais peut-on être réellement chez soit ailleurs que d’où l’on vient?! Même en France les musulmans sont comme des étrangers chez eux alors… (je crois que j’ai répondu à ma question d’avant lol)
- Ah oui et le fait que comme partout dans le monde, plus le temps passe plus la fitna (C’est ce qui engendre le trouble, la tentation, la discorde, le désordre) s’installe. Allah mousta’ane. Et que bien sure, bien qu’en pays muslim, les musulmans ne sont pas parfaits et la tradition a aussi sa place.
- Le fait que l’occident gagne du terrain, on s’en rend surtout compte dans les quartiers huppés et ceux d’affaires avec notament un centre commercial bien connu ici où l’on se croirait au centre des halles à Paris. Musique à fond dans les boutiques, jeunes en bandes habillés branchés comme on dit (quoi que je trouve le qamiss et le sitar super branché pour ma part). Pile dans l’air du temps hein: jean moulant même pour les hommes, femmes habillées mais nues… (les jupes courtes nous sont épargnées, la branchitude à ses limites par ici lol).
Ce sont cependant des lieux où l’on ne se rend pas ou très peu dans l’année, et où l’on fait en sorte de choisir le bon moment pour s’y rendre, donc hors week-end ou tot le matin, heure à laquelle les égyptiens dorment encore (à noter que c’est un peuple qui vit la nuit), les quartiers de résidence des francais expatriés musulmans étants majoritairement dans des quartiers populaires où les règles islamiques sont plus respéctées alhamdoulillah.
Jennah (paradis) n’est pas fi dounia (la vie sur terre)…

Sabrina: Qu’est-ce qu’au contraire vous appréciez le plus dans les mentalités, les habitudes du pays ?

Elodie: Je pense à leur simplicité, se sont la plupart du temps des gens au niveau de vie peu élevés, qui sont de part leur simple façon d’être un rappel pour nous qui nous plaignions sans cesse.
- Le fait qu’une fois que l’adhan retenti, riche ou pauvre, homme d’affaires ou ouvriers, sounnah ou rasé de près, tout le monde se dirige vers la mosquée.
- Les hommes qui prient n’importe où. Sur un chantier, sur un terre plein d’autoroute, sur une pelouse.
- Le Coran omniprésent : la soeur qui attend son bus, le frère qui garde son parking, le vendeur dans son magasin, le coran est dans toutes les mains machaAllah.
- Leur générosité et leur amour pour les enfants. Hommes ou femmes, et surtout les hommes, ils sont accrocs aux bébés et enfants en bas age surtout, à leur faire risette et jouer avec eux à la moindre occasion, à partager avec eux la moindre gourmandise ou bout de pain qu’ils ont en main. C’est particulier, on est pas habitués à ca en France, surtout venant d’hommes !!! Avec le temps on comprend que c’est dans leur mentalité.
- Le « alhamdoulillah ». Ils mangent matin midi et soir du foul pour la majorité d’entre eux (purée de fèves) et s’en satisfont machaAllah.
- Leur patience, dont on manque et que l’on apprend à acquérir un tant soit peu avec le temps…par obligation.
- Et bien sure l’éternel sourire qui m’avait marqué lors d’un voyage dans un autre pays musulman avant même ma conversion, surtout chez les personnes les moins fortunées, qui contraste avec le visage souvent aigri des francais metro-boulot-dodo.
- Ils peuvent être sans le sous, le ventre vide, en plein ramadan, à travailler comme des forcenés pour construire des habitations de luxe sous 45°c, et ils SOURIENT, et quand on leur demande comment ils vont un « alhamdoulillah » sincère nous est retourné. machaAllahhhh !!!

Sabrina: Comment se passe la scolarisation ? Y-a-t-il des écoles françaises ?

Elodie: La scolarisation est sans doute un des sujets les plus sensibles car il y a obligation de faire des concessions.
Il y a des écoles françaises, américaines… mais l’aspect religieux est alors relégué au second degrès voir totalement absent pour les écoles françaises reconnues par l’état où l’enseignement est celui du programme francais ainsi que les valeurs transmises (anniversaires, noêl…). Si on les met dans des écoles étatiques, il faut mettre le prix, et tout le monde n’en a pas forcément les moyens. L’instruction y est générale et touche à de nombreuses matières. Le niveau est élevé. Dès la maternelle l’anglais et les maths sont enseignés en plus du Coran et de l’arabe. Mon fils dans une des écoles où il a été un certains temps avaient commencé les multiplication alors qu’il n’avait pas encore 5ans !!
Dans les écoles de quartier le prix sera moins élevé (et oui ici les écoles sont toutes payantes) mais l’enseignement sera moins diversifié et moins poussé en règle générale. Mais l’islam parfois sera plus présent.
Le compromis pour lequel ont opté une bonne partie des familles françaises est une école islamique basée sur les valeurs de nos pieux prédécesseurs qui a été ouverte par une soeur de France (qu’Allah ta’ala la rétribue et lui facilite amine !) où l’enseignement est souvent le mieux adapté à nos attentes de part les valeurs transmises, le contenu mais aussi la pédagogie alhamdoulillah.

Sabrina: Vos enfants sont-ils bilingues? Se sont ils habitués facilement à leur nouveau cadre de vie? Qu’est ce qui a été le plus difficile ou au contraire le plus facile pour eux?

Elodie: Mes enfants parlent l’arabe alhamdoulillah. Ils sont bilingues ou presque et se sont très facilement intégrés. En même temps ils sont arrivés tout petits. Par contre, l’intégration réelle avec les petits égyptiens reste toute relative. Ici la communauté française est importante machaAllah et volontairement ou non leurs copains restent dans 95% des cas des français. On est condamné à rester français.
Rien n’a été dur pour eux machaALlah. Si ce n’est peut-etre le fait qu’ils ont conscience de ne pas être Egyptiens et qu’inconsciement ils se sentent différents des autres quoi qu’il en soit. Les mentalités restent, je pense, différentes. Mon fils va part exemple dans une école Egyptienne et n’a pour seuls copains les 2 autres francophones de sa classe. S’il se compare avec un autre enfant ca sera avec un français (ou belge) jamais avec un Egyptien. Les enfants Egyptiens sont en plus assez moqueurs en général, les français et autres sont des étrangers, ils ne sont pas chez eux, ils parlent moins bien qu’eux, ils se sentent donc souvent un peu supérieur.
Sans doute qu’ un autre contexte (plus intégrés avec le peuple et une oumma française moins développée) aurait donné lieu à un ressenti différent. Et puis ca doit dépendre des quartiers aussi. Wa Allah ouahlem.

Sabrina: L’intégration est-elle facile ? Comment sont perçus les français?

L’intégration est plus ou moins facile parce qu’elle est je pense freinée par la oumma française.
Comme une famille qui se serait créée, les français, tout comme les américains, anglais, somaliens…vivent quelque peu à part. Chaque communauté se recrée son environnement et au final le mélange avec les égyptiens est rare aussi bien qu’entre les différentes communautées issues des différents pays. Les français en particulier restent avec cette réputation qui leur est propre en terme général. Jugés souvent hautains, peu sociables et suspicieux. Allah mousta’ane. Quoi qu’il en soit les français en particulier ont un gros travail sur eux même à fournir. Qu’Allah nous guide amine !!!
D’un autre coté, la oumma est un bon remède à l’éloignement d’avec la famille et l’environnement social dans lequel on a grandit. C’est à la fois un atout et un inconvénient.


Sabrina: La vie est-elle chère ?

Elodie: Tout dépend de la vie que l’on veut mener, des besoins que l’on a, de nos aspirations… L’école des enfants représente un budget, surtout s’ils sont nombreux forcément. Sinon, dans l’ensemble, la vie reste bon marché mais si on ne fait pas de concessions c’est la perte assurée. Quoi qu’il en soit, elle a beaucoup augmenté avec le temps, du fait de l’arrivée en masse d’hijraistes et d’étudiants de tous les horizons le marché a flambé.

Sabrina: Côté alimentation, qu’est-ce que vous appréciez le plus? Avez vous fait des découverte culinaire? Qu’est ce qui vous manque au contraire?

Elodie: L’Egypte n’est pas un pays très riche culinairement parlant donc les découvertes dans ce domaine sont toutes relatives voir inéxistantes. Les egyptiens sont assez orientés vers la « malbouffe » et on trouve donc en place reine des rayons tout ce qui est chips, jus chimiques, et desserts tous faits (gelées en poudre, gateaux en poudre, crèmes en poudre, sucre en poudre (à non ca c’est normal!)…°. Tout est en général très sucré et très gras.
Ce qui nous manque, je ne parle pas pour moi mais en général, se sont principalement les rayons yaourts et fromages, voire chocolats et biscuits de france. C’est ce que chacun ou presque se fait rapporter de l’hexagone à la moindre occasion.

Sabrina: Comment est le climat en Egypte?

Il fait chaud, voire très chaud !!!! )) Et sablonneux, vu que l’on est aux portes du desert. Sinon l’hiver est relativement doux mais il fait en général très froid dans les logements. Il ne pleut jamais. En 4 ans on a eu une fois un crachin que l’on a même pas eut le temps de voir passer qu’il était déjà fini, et cette année, ni3ma d’Allah une vraie averse qui a durée à tel point qu’elle a fait des inondations et qui a été le sujet d’attraction de bon nombre d’entre nous.
Et hop qu’on s’appelle et qu’on se wizz sur msn pour se dire de regarder par la fenêtre « IL PLEUT SUBHANALLAH » (ne sait on jamais qu’on loupe la seule vraie pluie jamais vue lol).
C’est pour vous dire, quand la pluie est tombée j’ai dit à mes enfants s’ils voulaient sortir pour profiter de la pluie, et en coeur ils m’ont dit « c’est quoi la pluie?! ». Surréaliste subhanAllah.

Sabrina: A quelle frequence rentrez -vous en France ?

Elodie: A l’heure actuelle nous ne sommes encore jamais rentrés.

Sabrina: Avez-vous prevu de revenir vivre définitivement en France un jour ? Qu-est-ce qui ne vous donne PAS envie de revenir habiter en France ?

Qu’Allah azawajel nous en préserve amine!
D’autant plus quand on voit l’actualité qui s’y déroule et les difficultées à vivre son din correctement que les musulmans rencontrent. La chasse aux sorcières trop peu pour nous même si parfois sheytan nous weswes tous plus ou moins.
Par ailleurs, j’aurais trop peur de l’influence que tout ce haram et cette fitna auraient sur nos enfants. Le contraste est trop grand, ca serait un choc visuel et auditif pour eux!
Ici quand on va dans les centres commerciaux, ils sont déjà attérés par les tenues de certaines égyptiennes chrétiennes, ou touristes. Alors en France, à chaque coin de rue les réfléxions n’en finiraient pas et ils marcheraient avec des œillères lol. Pareil dès que la musique raisonne ils se mettent les mains sur les oreilles, à vivre en france il faudrait les leur greffer dessus. ))
Donc le principal frein pour un retour en france, sans parler bien sure du fait que quand la niya (l’intention) hijra est placée il n’y a pas sur le principe de retour possible fi biled koufr, ce sont mes enfants. Le même moteur qui m’a poussé à la fuir.

Sabrina: Avez vous des conseils pour les familles françaises qui souhaiteraient s’installer dans votre pays?

Placez votre confiance en Allah. Ne pensez pas à ce que vous quittez mais à ce que vous allez gagner. Multipliez les douas (invocations) et istikhara dans chacunes de vos décisions.
Détail qui a son importance, armez vous de patience. Les égyptiens il ne faut pas être préssé avec eux.
Et bien sure tawaqoul ! le rizq vient d’Allah.
Eloignez sheytan, eloignez sheytan, eloignez sheytan !!!
Ha oui! Profitez de vos proches, et de la verdure, de l’architecture et des beaux paysages francais avant de les laisser. Ça fait défaut ici. ))


http://www.mm-blog.fr/2010/08/francaises-egypte/

assalam alaykoum wa rahmlatou LLAH wa barakatouh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
umm taymiyya



Messages : 1
Date d'inscription : 09/12/2011

MessageSujet: Re: Témoignage d'une soeur qui a émigré en EGYPTE ...   Ven 13 Jan - 3:12

As Salam aleycoum wa rahmatouAllah wa barakatouh

Quel beau témoignage ma sha Allah ça donne trop envie de quitter ce pays de kufrrrr....
Malheureusement j'ai l'impression d'ëtre condamné ici mon mari n'est plus motivé pour la hijira à chaque fois que j'en parle c'est source de conflits....
Qu'Allah vous preserve tous mes soeurs et frères et qu'il nous accorde à tous la sincérité dns nos paroles et actes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OumabdAllah1



Messages : 2
Date d'inscription : 18/04/2012

MessageSujet: Re: Témoignage d'une soeur qui a émigré en EGYPTE ...   Sam 5 Mai - 10:50

Essalamu 'alaykum

Ce témoignage n'est qu'un tissu de mensonge à propos de l’Égypte... Dans le blog dont extrait ce 'témoignage' un frère répond à la soeur et une autre soeur aussi et là nous avons la réalité du Caire...

Même ceux qui habitent le pays ne comprennent l'intérêt de travestir une réalité... Et ne comprennent pas la portée de ce faux témoignage, d'ailleurs en lisant les commentaires de la soeur, elle dit qu'elle souffre... La personne confond pays arabe et pays musulman...

Il est très dur de vivre en Egypte, très peu de religion... Je crois que en tant que français, nous sommes les seuls musulmans à être autant poussés à quitter le pays pour une vie de misère...

L'herbe est toujours plus verte ailleurs et nous ne reconnaissons même pas un bienfait lorsque nous l'avons et nous allons recherché la misère ailleurs...

Que Allah Taala nous guide, amin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abuhamza



Messages : 2
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: Témoignage d'une soeur qui a émigré en EGYPTE ...   Ven 25 Mai - 14:54

qqq

Il est claire que lorsque nous lisons ce témoignage nous avons l'impression que la soeur vit un conte de fée ( c'est peut être vrai Allahu a3lam ) , je viens donc apporter un autre témoignage qui pourra éclaircir un peu plus la réalité du terrain insha Allah.

D'une part , nous savons que la hijra est une obligation certaine pour tous les musulmans vers les pays Islamique , le problème étant que l'égypte n'est pas un pays islamique , il est certes un pays à forte population de croyance musulmane mais cela n'en fait pas un pays islamique pour autant ...

Lorsque nous parlons de hijra , nous ne parlons pas de hijra bultex ( référence aux matelas moelleux qui rendent le sommeil doux et agréable ) la hijra se veut active , lorsque nous quittons un pays de kufr où les hommes se sont mis à l'égale d'Allah ce n'est pas pour en rejoindre un autre de même acabit avec une couche de vernis islamique ( adhan , quelques niqabs etc ) ...

Car l'égypte n'est pas une référence en matière d'islam loin de là , déjà au niveau des innovations dans la religion mais aussi dans le fait de vouloir imiter les mécréants dans tous les aspects de la vie avec le comportement en moins ...

La vie au caire est très difficile à supporter ( surtout intramuros ) , d'une part pour sa pollution infernal et pour le nombre de personne au mètre carré , mais aussi pour le comportement des gens , la propreté ( c'est grave ! ) et j'en passe et des meilleurs ... Les femmes sont dans la majorité voilée à l'occidentale , c'est à dire qu'elle porte un tissus sur leurs têtes mais le reste du corps n'envient en rien les tenus de Paris ou Londres ...

Mis à part les quartiers étudiant où là encore ça relève un peu le niveau , le reste laisse vraiment à désirer ...

Une fois passé la réalité du terrain passons maintenant à la réalité tout court ...

L'égypte est en plein changement , et l'islam reviendra dirigé ce pays d'une main de fer dans un gant de velours insha Allah , des frères sont là aux aguets prêts à appliquer la loi d'Allah et remettre le pays dans la voie de la droiture , alors certes l'egypte à plus d'un défaut mais c'est un pays qui est prêt à changer , donc prenez votre mal en patience et soyez de ceux qui envisagent le changement plutôt que ceux qui restent à l'arrière ...

Partout en afrique et au moyen orient , un vent doux islamique souffle , bientôt la victoire d'Allah , donc soyons patient insha Allah et nous goûterons à une vie sous bannière islamique ...


Donc en résumé , au lieu de choisir le moindre mal entre Le pen et François Hollande , tous deux ennemis de l'Islam pro-démocratie , il vaut mieux choisir le moindre mal pour sa foi et quitter le navire du kufr pour la barque de l'islam , si pour eux le changement c'est maintenant , que dire de nous ? Allons nous les renforcer ou participer à notre propre changement ?

Désolé d'avoir été long , qu'Allah nous pardonne et nous guide wa salam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habib89



Messages : 9
Date d'inscription : 21/02/2014

MessageSujet: iqra reception   Ven 21 Fév - 17:31

A salam alaykoum wa rahmatoulahi wa barakatou,
Iqra Reception est une équipe implantée en Egypte, plus précisément à Alexandrie, s’adressant aux musulmans résidant en Occident souhaitant apprendre la langue arabe dans un institut de renommée, voyager ou émigrer en terre d’islam, et propose un service d’accueil et d’accompagnement.
Nous proposons plusieurs services ayant pour but de faciliter votre projet, de la mise en place de celui-ci jusqu’à sa concrétisation, nous serons là pour vous accompagner.
Préparez votre voyage, vos études ou votre hijra avec Iqra Reception en toute simplicité et à moindre frais.
Que le salut et la prière soit sur Mohammed , sur sa famille, ses compagnons et notre dernière louange revient à Allah seigneur de l’univers.

L’équipe d’Iqra Reception.

Iqra-reception.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Témoignage d'une soeur qui a émigré en EGYPTE ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Témoignage d'une soeur qui a émigré en EGYPTE ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PÔLE HIJRA :: LA HIJRA :: TEMOIGNAGES-
Sauter vers: